juin
23

Planter des tomates dans des régions chaudes et humides

Auteur:
Tomates - chaleur et humidité

Tomates - chaleur et humidité

Pour répondre à une excellente question de Jacques qui vit aux Philippines, j’ai décidé de faire un article sur le sujet :

Comment planter des tomates dans des régions chaudes et
humides ?

Le climat de Jacques est totalement est à l’inverse du miens !
Chez nous on dit que l’on a deux climats : l’hiver les 2 tiers de l’année et l’été le reste du temps :-)
J’exagère mais c’est un peu ça quand même…

Bref, dans la situation de Jacques, le soleil et la chaleur excessives ne sont malheureusement pas considérés comme des amis de la tomate…

Voici, dans un premier temps,  un petit résumé des points importants concernant la culture de la tomate :

  1. La tomate réagit énormément face aux variations de températures
  2. En dessous de 10°C en moyenne, la croissance et le développement de la tomate est ralenti
  3. Si les températures sont trop élevées, cela favorise la croissance sans laisser aux fleurs le temps de pousser, ce qui rend difficile la pollinisation de la plante
  4. Au dessous de 30°C, le pigment rouge de la tomate ne se forme plus , ce qui peut donner une couleur jaunâtre à la tomate
  5. L’humidité est un facteur important, autour de 75% est considéré comme « idéal »
  6. Une humidité avec une chaleur  trop élevées, favorise encore plus la croissance des plants mais elle développe aussi plus facilement des maladies de la tomate…
  7. Les tomates sont extrêmement sensibles et  ne supportent pas les arrosages irréguliers ou mal fait (sol détrempé, sec,  détrempé, sec, etc…) surtout dans les régions chaudes et humides ou les plants boivent beaucoup plus d’eau. cela peut provoquer un éclatement des fruit également.

Voici donc , dans un deuxième temps, les conseils que je pourrais donner (ils sont valables pour toutes les régions très chaudes et ensoleillées) :

  1. Planter vos tomates dans une partie de votre jardin ou le soleil tape uniquement le matin et en fin de soirée avec de l’ombre durant la période ou le soleil est trop puissant
  2. Si possible placer en plus une petite toile d’ombrage ou un abri (protection du soleil et de la pluie)  sur les tomates pour limiter également la chaleur
  3. Aérer votre abri si toutefois il se ferme afin de ne pas garder trop d’humidité
  4. Éviter également les courants d’air qui dessèchent totalement les plants de tomates
  5. N’arroser surtout pas les feuilles des tomates (valable partout dans le monde)
  6. Pailler le sol afin d’éviter l’évaporation de l’eau d’arrosage
  7. Biner la terre régulièrement
  8. Placer un système goutte à goutte pour l’arrosage afin que le plant de tomate n’aie pas soif et puis ensuite plein d’eau… En plus vous économiserez de l’eau !
  9. Pour information il faut compter a peu près entre 1 à 2.5 L d’eau / plant / jour en fonction de la phase de développement du plant de tomate

Ce sont les premières astuces que je mettrais en place si j’habiterais dans une région chaude et humide.

Si vous avez d’autres points ou astuces qui pourraient aider Jacques, écrivez les ci dessous en commentaire afin que tout le monde en profite !

Merci d’avance et a très bientôt !
Amicalement,
Olivier

A lire également :

  • Pas d'article correpondant

Comments

  1. Gilbert Paule dit :

    Merci pour ces conseils qui vont m’être utiles car pour la deuxième fois je vais essayer de faire pousser des tomates à Pattaya en Thaïlande.
    La première fois a été une relative réussite.
    C’est à un jardinier local que j’ai demandé de planter les graines de Harzfeuer sur le balcon de sa chambre dans un immeble typiquement thaï.et il a eu une réussite de 100% à ce niveau ce qui m’a semblé presque miraculeux.
    Ce jardinier de formation, qui travaille en fait de 10h du matin à minuit dans un salon de massages thaïlandais, a fait pousser ces graine avec une méticulosité et une patience incroyable, m’informant chaque matin, avant de partir a son boulot, de la progression du développement de mes plans de tomate, ceci par l’envoi d’une photo sur mon smartphone.
    La suite a été plus flamboyante que prolifique car après une végétation impressionnante et une floraison explosive les grappes de tomates ont été rares en comparaison de la profusion de verdure. Les photos ont cependant été magnifiques et je les tiens à la disposition de ceux qui souhaiteraient les voir.
    Bref il me reste a essayer de traduire à mon jardinier les bons conseils que vous nous donnez ici, ce qui sera sans doute l’une des parties difficile de ce nouvel essai de culture.
    Pourriez-vous m’indiquer une variété de graines de tomate (que je ferai venir de France) qui serait susceptible de se plaire en Thaïlande?
    En tous cas merci pour vos bon conseils dans votre site qui vont faire d’un néophyte en culture de tomate un amateur éclairé.

  2. alby dit :

    bonjour j’aimerai me laisser dans la culture des tomates dans mon pays le congo mais j’ai un souci concernant les pluits fréquentes et intenses de ma région comment faire, est ce qu’il faut utiliser des serres merci de me répondre

  3. ana maria barbosa dit :

    Bonjour Olivier!
    Mes compliments pour votre site, il est vraiment utile et agréable à découvrir.
    J’habite au Nordeste du Brèsil, je vient de déménager dans une maison avec un terrain autour, oú nous avons quelques arbres mais pas de potager. Votre video m’a donné envie d’en faire un. J’ai des questions:
    - L’ortie est remplaçable par une autre plante ?
    - Les petits vases avec les tomates avant de planter peuvent rester dedans ? Ici fait très chaud (plus 30 graus) et il y a du vent presque toute la journée.
    Merci
    Ana Maria

    • Planterdestomates dit :

      Muito Obrigado pleo seu commentario Ana ! :-)

      Personnellement, je ne connais pas d’autres plantes qui pourrait remplacé l’ortie, sachez tout de même que ce n’est pas indispensable.
      L’important est de mettre un peu de fertilisant (fumier de cheval par ex) sur le fond du trou puis de recouvrir avec un peu de terre avant de placer votre plant de tomate.
      Les petits vases que vous voyez dans la vidéo sont spécialement fait pour ça, ils sont en tourbe !
      Si vos pots sont en plastique, il faudra dépoter vos tomates et ensuite les planter sans le pot.
      Bon jardinage et à très bientôt
      Olivier

  4. olivier dit :

    j’ai une plantation de tomate en abidjan (côte d’ivoire). il se trouve que mes plants de tomate après le répiquage mourait aussitôt. de plus le sol de ma plantation est sableux et chauffe. que faire pour réussir ma plantation?

    • Planterdestomates dit :

      Le fait que le sol soit sableux ne pose pas de problème, j’ai déjà vu beaucoup de tomates pousser dans un tel sol au Portugal.
      Mais comme je l’explique dans cet article, les tomates aime le chaud et le soleil, mais pas trop non plus !
      A Abidjan, j’imagine que la chaleur et le soleil sont toujours la !
      Essayer de trouver un endroit à l’abri du soleil, ou de façon a ce que le soleil ne tape que le matin ou le soir sur vos tomates.
      Les tomates n’aiment pas le vent non plus surtout si l’air est chaud vos plants se dessécheront d’un coup !
      Positionner donc des brises vent si vous avez ce problème.
      C’est l’inverse de « chez moi »… je dois les protéger du froid, et chez vous il faut le protéger du chaud ! :-)
      N’hésitez pas si vous avez d’autre questions !
      Olivier

  5. philippe :ile de la réunion dit :

    catastrophe!!! à l’apparition des premières fleurs sur mes pieds de tomates ceux ci se fanes très rapidement pourtant ils ne manquent pas d’eau ,il n’y a pas d’orties sur l’ile donc j’ai utilisé un produit du commerce à base de purin d’ortie,de préle et de fougères

    • Planterdestomates dit :

      Bonjour Philippe,

      L’idéal serait d’avoir une photo, mais pour que les fleurs se fanent ainsi, cela doit venir certainement de la chaleur…
      S’agit il uniquement des fleurs ou les feuilles de tomates se fanent elles également ?
      Comment sont exposés vos plants de tomates ?

      Olivier

  6. laetitia dit :

    bonsoir merci pour vos articles pour l instant je ne fais que de les lire mais je vais mis mettre pour les tomates suspendues mais pour ce du jardin j ai fait comme vous on se tient au courant merci encore

  7. baslande jean-claude dit :

    Bonjour Olivier , merci pour tes bons conseils ,pour les tomates .
    J’habite dans les P.O, à la frontière espagnole ,et cette année , j’ai repiqué soixante dix plants de tomates , j’ai confectionné un abri et je vais me tenir à tes conseils , surtout au niveau de l’arrosage , car j’aurai tendance à arroser les plants avec un jet d’eau très léger ( fine pluie ).
    Donc dorénavant je vais faire par le sol . pour le binage pas de problème , une chose que je fais souvent que l’on m’avait indiqué ,c’est de retirer les gourmands .
    Voilà ,encore merci ,pour tes mails très intéressants .
    Cordialement ,jc.

  8. Anne-Marie Gougeon dit :

    Merci pour toutes ces informations, mais ça me désespère tout cet aménagement.
    Je pense que l’année prochaine les tomates seront seules dans un autre endroit à l’ombre des arbres. J’ai ai planté quelques pieds dans cet endroit après avoir étalée plein de terre végétale, et les tomates ont l’ai de bien se porter. L Les autres pieds sont dans le jardin qui reçoit probablement trop de soleil à la mauvaise heure et le sable devient très chaud. J’ai également fait une autre erreur, j’ai planté des cornichons à 1 m environ des tomates, et il paraît que ça ne va pas ensemble. Sinon je bine presque tous les jours, pour recreuser le sillon afin de laisser l’eau s’écouler. Du coup, je ne sais pas combien d’eau je mets à chaque pied. J’ai commencé à mettre de l’herbe coupée pour faire un paillis, on verra bien….
    Si j’ai bien compris l’arrosage est primordial. Et puis nous avons eu très chaud dans la journée et beaucoup plus frais la nuit, et d’après ce que j’ai compris c’est pas terrible pour elles J’ai tout de même pas mal de tomates formées, je verrai bien le rendement plus tard. Quelle science exacte la culture de la tomate…..!!!!! un peu compliqué pour moi.
    AMG

  9. loic dit :

    Je ne savais pas que le soleil pouvait aussi nuire au tomates…
    merci pour ces bonnes informations !
    a bientot

Laisser un commentaire